Accessibilité Aller au contenu Engrais chimiques et agriculture intensive

Engrais chimiques

Article publié dans Agriculture et développement durable

Homme aspergeant un champs de pesticides

Les engrais chimiques sont utilisés dans le cadre d'une agriculture intensive afin d'augmenter la croissance et le rendement des cultures.

Il existe trois grandes familles d'engrais chimiques :

  • les engrais azotés : l'azote est un élément très important pour la croissance des végétaux. Il est présent naturellement dans l'atmosphère, mais les engrais chimiques en apportent de bien plus grandes quantités.
  • les engrais potassiques : la potasse est naturellement présente dans les terres, certains sols étant plus riches que d'autres. Quelques végétaux sont particulièrement avides de potasse, tels que les pommes de terre, les betteraves, ou encore la vigne.
  • les engrais phosphatés : ils apportent à la terre du phosphore, de l'aluminium, de l'azote et du calcium.

Les engrais chimiques permettent d'obtenir un plus grand rendement agricole, mais sont responsables d'une pollution massive des sols et de l'eau. Les nitrates et phosphates notamment, présents dans les engrais chimiques, atteignent les cours d'eau et nappes phréatiques par infiltration.

Les phosphates provoquent l'eutrophisation de l'eau, c'est-à-dire un excès de nutriments, se traduisant par une croissance excessive des algues et une diminution de l'oxygène, ce qui modifie massivement l'écosystème en place, détruisant la biodiversité et favorisant la croissance d'espèces nuisibles.

Les engrais azotés riches en nitrates très solubles dans l’eau sont la cause majeure de la pollution des réserves d'eau potable de la planète. L'eau nécessite des traitements pour être consommée, et cette pollution est responsable du problème majeur d'accès à l'eau potable.

La solution de lutte contre les pollutions générées par les engrais chimiques est le développement de l'agriculture biologique au détriment de l'agriculture intensive.
Mais selon Jacques Diouf, le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), il semble impossible de se passer des engrais chimiques pour nourrir 6 milliards (et 9 milliards à l'horizon 2050) d'humains sur terre.

Dans une perspective de développement durable, il s'agit de trouver le juste équilibre d'une agriculture raisonnée : utilisation restrictive d'engrais chimiques, en appliquant notamment le bon dosage, et développement de l'agriculture biologique, autant que possible.

Partagez cet article

Dernières actualités concernant engrais chimiques

  1. C'est la fin de la recharge hivernale des nappes phréatiques, 56 % ont un niveau haut

    C'est la fin de la recharge hivernale des nappes phréatiques, 56 % affichent un nivea...

    19 avr. 2018 Actualité de l'eau et de l'alimentation Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) a publié l'état des nappes d'eau souterraines au 1er avril 2018. 56 % affichent un niveau haut à très haut. Moins d'un quart ...
  2. Attention aux anti-puces pour animaux, contenant des pesticides toxiques

    Attention aux anti-puces pour animaux, contenant des pesticides toxiques

    09 avr. 2018 Actualité de la santé L'enseigne Botanic a retiré de tous ses rayons les produits anti-puces et anti-tiques pour les animaux de compagnie, qui peuvent contenir des molécules chimiques toxiques. Des prod...
  3. Deux ourses vont être réintroduites dans les Pyrénées

    Deux ourses vont être réintroduites dans les Pyrénées

    27 mars 2018 Actualité de la biodiversité Le ministre de l'écologie Nicolas Hulot veut réintroduire deux ourses dans les Pyrénées à l'automne. Dans les Pyrénées occidentales, il ne reste plus que deux mâles ; 39 ours au to...
  4. Deux ourses vont être réintroduites dans les Pyrénées

    Deux ourses vont être réintroduites dans les Pyrénées

    27 mars 2018 Actualité de la biodiversité Le ministre de l'écologie Nicolas Hulot veut réintroduire deux ourses dans les Pyrénées à l'automne. Dans les Pyrénées occidentales, il ne reste plus que deux mâles ; 39 ours au to...
  5. Après les pluies de janvier, 52 % des nappes phréatiques affichent un niveau modérément haut à très haut

    Après les pluies hivernales, 52 % des nappes phréatiques affichent un niveau modéréme...

    21 mars 2018 Actualité de l'eau et de l'alimentation Le mois de décembre a été pluvieux, janvier exceptionnellement arrosé et février plus contrasté. Selon le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), seules 26 % des nappe...
  6. 20 mars 2018

    Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent de façon dramatique

  7. 20 mars 2018

    Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent de façon dramatique

  8. 20 mars 2018

    Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent de façon dramatique

  9. 14 mars 2018

    La biodiversité terriblement menacée par le réchauffement climatique

  10. 14 mars 2018

    La biodiversité terriblement menacée par le réchauffement climatique

  11. 13 mars 2018

    Attention au label "Zéro résidu de pesticides" !

  12. 13 mars 2018

    Attention au label "Zéro résidu de pesticides" !

  13. 13 mars 2018

    Attention au label "Zéro résidu de pesticides" !

  14. 13 mars 2018

    Attention au label "Zéro résidu de pesticides" !

  15. 13 mars 2018

    Attention au label "Zéro résidu de pesticides" !

Suivez-nous