Accessibilité Aller au contenu Un outil pour gérer les forêts européennes de manière durable

Un outil pour gérer les forêts européennes de manière durable

Par Josselin Renaud. Publiée le 17 juin 2010 à 07:12 dans Actualité de la biodiversité

L’Union Européenne a mis au point ToSIA, outil d’aide à la gestion durable des forêts. Il prend en compte les impacts environnementaux, sociaux et économiques dûs aux évolutions de la filière forêt-bois. Il s’inscrit dans la continuité d’un plan d’action européen mis en place depuis 2007.

Forêt en été

ToSIA («Tool for sustainability impact assessment») est un outil dont l'objectif est d'aider les gouvernements et l'industrie à faire du développement durable l'objectif numéro un du secteur de la sylviculture européen.

Il doit permettre aux décideurs politiques de considérer les aspects économiques, sociaux et environnementaux de la gestion durable des forêts. Il peut fournir des informations objectives concernant les impacts engendrés par les changements de la filière forêt-bois, à l’échelle européenne, nationale ou régionale. Exemple : l’effet potentiel des émissions de gaz à effet de serre ou la hausse de l’emploi si la construction de bâtiments en bois devait augmenter.

ToSIA doit permettre d’examiner la chaîne complète du secteur forestier, des forêts aux produits finis et de la récupération à la fin de vie, en utilisant des indicateurs de durabilité. Cet outil est le résultat du projet de recherche EFORWOOD, lancé en 2006 et terminé fin 2009. Il a regroupé 21 pays de l’Union Européenne et a bénéficié d'un budget de 20 millions d'euros

Inscrit dans le plan d’action en faveur des forêts

Les forêts et autres zones boisées occupent plus de 35% du territoire de l'UE, c'est-à-dire environ 160 millions d'hectares. Elles contribuent à la conservation de la biodiversité et à la protection des sols et des ressources hydrauliques. De plus, la foresterie et les activités qui lui sont liées emploient environ 3,4 millions de personnes. L'UE est l'un des principaux producteurs, négociants et consommateurs de produits forestiers du monde.

Au cours des deux derniers siècles, un processus accéléré de déboisement et de replantation ainsi qu'une accentuation de la production de bois de construction ont été observés dans de nombreuses parties de l'Europe. La forêt a été utilisée comme réservoir de bois et exploitée de manière intensive avec des conséquences multiples : appauvrissement des écosystèmes forestiers, affaiblissement ou acidification des sols, épuisement de la ressource en eau, sensibilité accrue aux maladies et parasites...

La gestion des forêts reste du ressort des États, mais les règles de fonctionnement de l'Union européenne permettent à la Commission d'agir en appui des politiques nationales en assurant un rôle de coordination et d'impulsion. En juin 2006, elle a par exemple présenté un plan d'action sur 5 ans (2007-2013) en faveur des forêts. Il définit un cadre de dix-huit actions clés, qui doivent être mises en oeuvre au niveau communautaire et au niveau des Etats membres.