Accessibilité Aller au contenu Caisse d'Epargne note développement durable produits financiers isr

La Caisse d'Epargne donne une note développement durable à ses produits financiers

Publiée le 18 juin 2008 à 00:00 dans Actualité économie

La Caisse d'Epargne propose à se clients des produits financiers notés sur des critères de responsabilité, de sécurité et de climat, afin que ses clients puissent intégrer des valeurs sociales et environnementales dans leurs choix de placements.

argent bourse

Cette démarche de développement durable de la Caisse d'Epargne appelée "Bénéfices Futur", repose sur quatre axes : marketing responsable, lutte contre le changement climatique, Investissement Socialement Responsable (ISR) et banque solidaire.

La notation sociale et environnementalel des produits financiers a été réalisée selon une méthodologie élaborée avec deux associations de protection de l'environnement, les Amis de la Terre et le WWF, deux organisations de consommateurs, la CLCV et Testé pour vous, et l’ADEME, avec l'appui du cabinet de conseil en développement durable Utopies.

L'innovation de la démarche de la Caisse d'Epargne repose sur ces partenariats et la construction des outils méthodologiques nécessaires à la notation, qui a pris plus d'un an.

"Nous avons réussi à travailler ensemble pendant un an pour construire un outil que beaucoup considéraient comme difficile à élaborer" a déclaré Marie-Christine Korniloff, directrice adjointe de la direction du développement durable à la Caisse nationale.

"Nous avons réalisé de nombreuses enquêtes et fait appel à un panel de parties prenantes pour élaborer trois méthodologies qui seront accessibles au public, en toute transparence", a-t-elle ajoutée, propos rapportés par Novethic.

Concernant le critère de "sécurité", critère classique de placement, les meilleures notes iront aux produits à capital garanti, les plus mauvaises étant réservées aux placements à risques.

La "responsabilité" est un critère nouveau pour les clients de la Caisse d'Epargne, puisque des conditions d'intérêt général, d'éthique, d'économie sociale et solidaire vont être prises en compte.
Les mal notés seront par exemple les secteurs à haut risques comme l'exploitation minière ou la construction de barrages, les énergies renouvelables ou les entreprises d'insertion figurant parmi les bien notés.

Le critère "climat" prendra en compte les émissions de gaz à effet de serre, directes et indirectes de l'activité concernée par le placement.

Les notations seront expliquées "en toute transparence" au personnel de la Caisse d'Epargne, et ensuite aux clients professionnels et particuliers, afin qu'ils puissent être sensibilisés aux différentes notes attribuées aux placements.

Le client pourra ainsi mesurer que derrière ses placements dans des produits financiers, il y a des hommes, des femmes, des conditions de travail et un environnement à respecter.