Accessibilité Aller au contenu Tempête Xynthia : 52 morts, les recherches continuent

Tempête Xynthia : 52 morts, les recherches continuent

Publiée le 03 mars 2010 à 08:34 dans Actualité météo et catastrophes naturelles

La tempête Xynthia a fait 52 victimes. Les équipes de secours continuent leurs recherches dans les zones inondées en Vendée et en Charente-Maritime. De très forte marées sont encore attendues pour la journée.

Terrain inondé

La tempête Xynthia a été meurtrière et dévastatrice. Le bilan provisoire de la catastrophe s'élève à 52 victimes, pour la plupart mortes noyées. La combinaison de la houle, du vent, de la pluie et les fortes marées ont détruit des digues et fait sortir des rivières de leur lit, provoquant de graves inondations.

Dans les communes les plus sinistrées en Vendée ou en Charente-Maritime, certaines maisons construites dans des zones inondables ont été complètement et rapidement submergées, laissant peu de chances à leurs habitants d'échapper à la montée des eaux.

Les secouristes continuent leurs recherches pour retrouver des personnes encore portées disparues. Le pompage des zones inondées se poursuit et pourrait prendre encore plusieurs jours selon les pompiers.

1 milliard d'euro de dégâts

L'état de catastrophe naturelle a déjà été prononcé dans les départements de Charente-Maritime, Vienne, Vendée et Deux-Sèvres. D'autres communes des Côtes d'Armor et de Loire-Atlantique sont en attente de la reconnaissance de la catastrophe naturelle, qui permettra d'accélérer les indemnisations des assurances.

Les compagnies d'assurance ont d'ores et déjà estimé les dégâts à 1 milliard d'euros. En plus des maisons sinistrées et des infrastructures détruites, des milliers d'hectares de terres agricoles sont recouverts d'eau salée et des troupeaux entiers de moutons ou de bovins ont été noyés. Une catastrophe pour des agriculteurs qui traversent une déjà crise sans précédent.

22 000 personnes, pour la plupart situées dans l'ouest et le centre sont encore privées d'électricité. ERDF rappelle que les fils électriques tombés à terre sont dangereux et qu'il ne faut en aucun cas les toucher. De plus, les installations intérieures ayant été submergées ne doivent pas être remises en service sans l'intervention d'un professionnel.