Accessibilité Aller au contenu 1,5 millions d'enfants meurent de la diarrhée chaque année

1,5 millions d'enfants meurent de la diarrhée chaque année

Publiée le 16 octobre 2009 à 07:31 dans Actualité de la santé

La diarrhée des enfants, infection qui comporte des traitements efficaces et peu coûteux, est la deuxième cause de mortalité infantile dans le monde après la pneumonie selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Femme enfant pauvreté

Près de 1,5 million d'enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de diarrhée selon l'OMS.

Deuxième cause de mortalité infantile dans le monde après la pneumonie, les infections diarrhéiques sont des maladies propagées par les eaux insalubres.

"Il existe des traitements efficaces et peu coûteux mais, dans les pays en développement, seulement 39% des enfants atteints de diarrhée reçoivent les soins préconisés" déplore Ann Veneman, directrice générale de l’UNICEF.

La diarrhée peut être traitée à l’aide de SRO à osmolarité réduite et de comprimés de zinc, qui diminuent la gravité et la durée des accès diarrhéiques. Le lavage des mains à l’eau et au savon diminue l’incidence des affections diarrhéiques de plus de 40%.

Un rapport de l'OMS et de l'UNICEF intitulé "Diarrhée, pourquoi les enfants continuent-ils d’en mourir et que peut-on faire ?" préconise 7 étapes pour enrayer le fléau :

  • emplacement des pertes hydriques pour éviter la déshydratation
  • administration de zinc
  • vaccinations contre les rotavirus et la rougeole
  • promotion de l’allaitement exclusif au sein le plus tôt possible et de la supplémentation en vitamine A
  • promotion du lavage des mains au savon
  • amélioration de la quantité et de la qualité de l’approvisionnement en eau, traitement de l’eau utilisée par les ménages et conservation à l’abri des contaminations
  • promotion de l’assainissement à l’échelle communautaire

"Nous savons où les enfants meurent de diarrhée. Nous savons ce qu’il faut faire pour éviter ces décès. Nous devons travailler avec les gouvernements et les partenaires pour mettre en action ce plan en sept points" a expliqué Margaret Chan, directrice de l'OMS.

Contenus liés